Grève à Bordeaux : les parents dans un véritable embarras

Divers

Dans la journée du jeudi 13 janvier de cette nouvelle année, un événement a attiré l'attention de plus d'un. Il s'agit en réalité d'une grève historique déclenchée par le corps enseignant dans le cadre de leur mécontentement au sujet du protocole sanitaire mis en vigueur dans les établissements scolaires. Une situation qui inquiète énormément les parents. Lisez les détails dans cet article !

Une grève primordiale selon le syndicat des enseignants

Il y a quelques jours le Snuipp-FSU qui se veut le premier syndicat des instituteurs annonçait une grève historique qui impliquerait 75 % des enseignants, et entraînerait la fermeture de la moitié des écoles. C'est justement la scène à laquelle on a assisté le jeudi 13 janvier passé. Pour en savoir plus, visitez un site intéressant. En effet, cela intervient dans un contexte lié à une mobilisation nationale du corps enseignant contre le protocole sanitaire mis en vigueur dans les écoles dans le cadre de la lutte contre la pandémie dû au coronavirus. Pour faire entendre leurs frustrations face à ces mesures sanitaires qualifiées d'“insuffisantes” et d'“inutiles”, de nombreux syndicats sont montés au créneau pour appeler tous les enseignants à se mettre dans la danse.

Les parents en difficulté d'affront à Bordeaux

La plupart des parents d'élèves, qu' ils soient ou non des partisans de la grève, se trouvent dans un embarras de gestion de cette situation. En effet, bien qu'il s'agisse d'une grève massive, sinon nationale, qui se déroule dans plusieurs villes de la France, la tournure prise par l'événement à Bordeaux est devenue particulièrement inquiétante pour les parents. En effet, puisqu'ils sont des travailleurs, cette situation les contraint à rester à la maison pour garder leurs enfants ou à rester en télétravail. Ce qui est difficile à gérer, puisqu'ils sont tenus de respecter les consignes de la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE). Pour rappel, cette dernière avait interdit aux parents d'envoyer leurs enfants à l'école.

A lire :   Astuces très pratiques pour prendre soin de votre peau